couv eco satisfaction red.jpg - 24.99 Kb

La montée en puissance de l’urgence écologique va bientôt remettre en cause nos modes de vie, nos façons de consommer, de produire, de financer et de gouverner.

Pour absorber cette onde de choc, et en tirer le meilleur, il ne suffira pas de « verdir » nos pratiques, ni de critiquer les pouvoirs en place. Il faudra disposer d’un autre cadre de pensée que celui, devenu dominant, de l’économie des richesses.

C’est ce cadre que propose l’économie des satisfactions.  Elle s’appuie sur l’analyse des «systèmes de satisfaction » qui ont précédé et préparé l’actuelle société de consommation et sur les exemples de pouvoirs locaux qui ont réussi à engager des conversions écologiques exemplaires.

Ce cadre est ensuite utilisé pour construire des réponses concrètes et inédites à trois défis contemporains : l’inertie de nos sociétés face à l’urgence écologique, l’implosion de la démocratie et la montée en puissance d’un cyber-capitalisme qui aspire à gouverner le monde.

Au-delà son apport conceptuel, cet essai propose une méthode politique fondée sur la notion de satisfaction. Il s’adresse à toutes celles et tous ceux qui veulent faire advenir une société compatible avec les limites de la planète. Et, plus largement, à toutes les personnes préoccupées par les défis écologiques et socio-politiques contemporains.